{ mars 23rd, 2011 }

Atelier d’écriture: « L’inventaire, entre ordre et désordre »

L’inventaire est une catégorie à part entière dans les exercices d’atelier d’écriture. Les listes constituent des points de départ aisés pour amener à l’écriture. Cependant, faire un inventaire « à la Prévert » exige un talent certain, une bonne connaissance de la langue et une forme d’esprit libre et subversif pour trouver des associations à la fois évidentes et inattendues, banales et insolentes. L’inventaire de Prévert inventorie le monde et nous en révèle l’ordre et le chaos : l’ordre dans la présence de catégories (statut social, objets, expressions…), d’ensembles cohérents (un jardin/des fleurs ; mois/année/minute/seconde) et le désordre dans l’assemblage étonnant de ces différentes catégories pour former des couples dont le simple accolement produit un effet humoristique. La composition du monde nous en démontre le peu de sérieux, alors que se côtoient dans un même vers (et peut-être dans un même espace) dix-sept éléphants et un juge d’instruction. Certaines associations apparaissent clairement irrévérencieuses : la « porte et son paillasson » étant immédiatement suivie du « monsieur décoré de la légion d’honneur », et l’ecclésiastique du furoncle !

A ce poème que l’on pourrait penser sans structure, puisqu’il s’agit d’une liste, plusieurs éléments confèrent un ordre interne : répétition, parallèles, oppositions, série (un, deux, trois, quatre…). Continuités et ruptures alternent, les termes étant reliés par le champ sémantique, la logique ou les usages (la douzaine d’huîtres est accompagnée de citron et de pain) mais l’on passe d’un univers à l’autre, d’une fonction sociale à un objet, d’une lame de fond à six musiciens, d’un vin blanc à un Petit Poucet !

Inventaire Jacques Prévert

L’atelier d’écriture que je propose s’ouvre sur une écriture d’inventaire, puis suggère d’utiliser cet inventaire comme une ressource, un réservoir de thèmes et de motifs. Pour écrire son propre inventaire, on procédera par associations, en variant le type d’association, et disjonctions. Plusieurs formules peuvent être imaginées.

Partie 1 : écriture d’inventaires

Première version : Pour l’auteur de la proposition d’écriture, il s’agit tout d’abord de suivre le parcours de Prévert en définissant des catégories plus ou moins larges et précises (« fossoyeur » : de « fonction sociale » à « métier ingrat »). On définira un canevas en donnant pour chaque vers la ou les catégories présentes. On peut reprendre exactement la structure du poème de Prévert ou proposer une structure différente.

Proposition d’écriture : écrire un inventaire en respectant l’ordre des catégories proposées ci-dessous.

Ex : objet du quotidien : un fer à repasser/ grade militaire : deux adjudants…

Minéral/ lieu / lieu/ statut social /lieu/ végétal/ animal/ aliment, aliment, aliment/expression/expression/statut social/ objet + son accessoire/statut social + son « accessoire »…(ect)

Deuxième version : Comme dans l’exercice précédent, il s’agira de répertorier des catégories (ici aussi plus ou moins précises, voire fantaisistes) dans le poème de Prévert : métier de la fonction publique, altération de la peau (furoncle), personnage de récitation enfantine (Monsieur Seguin), plat de brasserie…A ces catégories, présentées éventuellement sous forme de tableau à compléter, l’auteur de la proposition d’écriture pourra adjoindre des catégories de son invention.

Proposition d’écriture : Se créer tout d’abord un « réservoir » de mots ou d’expressions selon les catégories proposées (ou ses propres catégories). Pour écrire un inventaire, y piocher de façon aléatoire des éléments, et se laisser porter par les associations spontanées, par « ce qui vient », en privilégiant les sonorités et les rythmes plutôt que le sens. Ne pas censurer les assemblages les plus insolites !

Partie 2 : Exploitation de l’inventaire

Proposition d’écriture : Choisir dans sa liste un groupe de mots d’au moins quatre éléments.A partir de ces éléments, écrire un fait divers avec son titre caractéristique (« Plus de peur que de mal » ; « Bal tragique »…)

Proposition d’écriture : Choisir au moins 6 éléments de son inventaire et en faire un petit texte d’une dizaine de lignes. Au choix :

INTERVIEW D’UNE VEDETTE

GUIDE TOURISTIQUE

SYNOPSIS D’UN GUIDE TELE

QUESTION D’UN DEPUTE A L’ASSEMBLEE NATIONALE

ESSAI DE PHILOSOPHIE : QUATRIEME DE COUVERTURE

GROS, GROS MENSONGE

Leave a Reply

Random Posts
Recherches