{ septembre 29th, 2010 }

Glossaire

Glossaire (littérature):

Figures rhétoriques,procédés, notions

Allégorie : (1) métaphore en plusieurs points (syn. métaphore filée); (2) image littéraire qui substitue un élément concret à un élément abstrait, notamment par des personnifications   (la Justice aux yeux bandés…).

Anaphore: répétition d’un mot ou groupe de mot en tête de plusieurs vers ou phrases.

Antiphrase: figure de style qui consiste à employer un terme, une expression ou une phrase dans un sens contraire à sa signification courante. Ex: « Ne vous gênez pas! »

Apologue: récit illustrant une vérité, une morale. L’apologue peut prendre la forme d’un conte, d’une fable…

Centon: texte composé à partir d’éléments tirés d’autres textes (bribes, phrases, passages…). Ex: Yack Rivais, Les Demoiselles d’A (1980), roman composé à partir de phrases tirées de romans français classiques.

Chimère: D’après Littré, la chimère est dans son sens premier « assemblage bizarre de différentes parties d’animaux divers ». Dans les ateliers d’écriture, la chimère est une composition réalisée à partir de parties hétérogènes. Dans sa forme basique, la chimère consiste à emprunter à un premier texte la structure syntaxique ( nom/ verbe/ adjectif…), et à un second texte le vocabulaire.

Cliché: idée ou expression trop souvent utilisée, banalité, lieu commun.

Ellipse : (gramm) omission d’un ou plusieurs mots, afin d’éviter une répétition; (narr) omission d’une séquence temporelle produisant un effet d’accélération de la narration (ex: Deux mois plus tard…).

Fréquence (narr) : nombre de reproductions des événements fictionnels dans la narration (raconter n fois ce qui s’est passé n fois).

• mode « singulatif »: raconter une fois ce qui s’est passé une fois.

• mode « répétitif »: raconter plusieurs fois ce qui s’est passé une seule fois dans la fiction (ex: variations de points de vue)

• mode « itératif » : raconter une seule fois ce qui s’est passé n fois (exs: relater une période de vie marquée par des habitudes, sommaires…)

Métaphore: figure de style qui établit une comparaison entre deux réalités reliées par un rapport d’analogie, mais ne comporte pas d’élément grammatical explicitant le rapport comparatif (comme, tel…).

Métonymie: « trope qui permet de désigner quelque chose par le nom d’un autre élément du même ensemble, en vertu d’une relation suffisamment nette. »  (Bernard Dupriez) Exs: cause/effet; contenant/contenu (Boire un verre); lieu/chose (un bon bourgogne)…

Mot-valise: mot formé de l’amalgame de deux mots, de façon à ce que chacun puisse être reconnu. L’hybride ainsi créé rapproche deux réalités ou deux concepts sur la base d’une homophonie partielle (ex: « phallustrade » balustrade/ phallus).

Périphrase: fait de remplacer un mot par une expression plus développée, qui le définit. Ex: « C’était l’heure tranquille où les lions vont boire. »(V. Hugo)

Perverbe: mot-valise créé par Harry Mathews pour désigner la « perversion » des « proverbes »; le perverbe est élaboré en combinant deux proverbes existants. ( Ex: « Qui vole un œuf / craint l’eau froide »)

Scène: procédé narratif qui donne l’impression d’une équivalence entre le temps de la fiction et le temps de la narration. La scène se caractérise par une « visualisation importante » (comme si cela se passait sous nos yeux) selon Yves Reuter (cf Introduction à l’analyse du roman).

Sommaire (narr): procédé narratif qui consiste à résumer, condenser l’action en quelques lignes.

Tautologie: proposition toujours vraie; (log) vice de logique consistant à présenter comme ayant un sens une proposition dont le prédicat ne dit rien de plus que le thème; redondance de l’information. ex: « On est comme on est. »

Topos (pluriel: topoï): éléments récurrents ( thème, situation, motif) communs à un type de discours, à un genre. Un topos rencontré de façon très récurrente, banale, devient poncif ou cliché. Exemples: la scène de bal dans un conte, la première rencontre amoureuse dans le roman…

Vitesse (narration): concerne le rapport entre la durée fictive des événements (jours, mois…) et la durée de la narration (longueur du texte). Notions : ellipse, scène, sommaire

Sources:

DUPRIEZ Bernard,Gradus, Les Procédés littéraires, 10/18

REUTER Yves, Introduction à l’analyse du roman, Ed Armand Colin (2009)

Random Posts
Recherches